Rare Birds

un loup pour l’homme

« L’acrobate est un homme qui s’adapte.
Passer du minéral au végétal / de la résistance à l’endurance / du chêne au roseau.

Plier plutôt que résister.
Éloge de l’adaptation et de la transformation.
S‘inscrire dans une évolution, dans une logique de temps et de durée.

Portés acrobatiques et mobilité : reconsidérer l’espace et le temps de la figure
Fluidité, souplesse, transformation et conservation de l’énergie.

Adapter la structure, déplacer les appuis. Adéquation de la forme et de la fonction.
Repose la question de la figure en cirque en termes de durée. Non pas une prouesse à l’instant T, mais un motif évoluant dans le temps.

Rechercher toujours l’efficacité énergétique. Minimum d’effort pour un maximum d’efficacité.
« Less Sugar » Non pas en vue de la lenteur, mais peut-être surtout en vue de la vitesse.
Plus léger, on va plus vite. Vers une acrobatie durable et respectueuse des corps.

Précision et écriture
Recultiver le goût de la précision, voire le désir de perfection.
Tendre vers le déséquilibre parfait.

Chercher l’essence de nos pratiques dans leur simplicité, dans leur évidence, leur fulgurance.
Dans un sens peut-être, se préoccuper du caractère rare et fragile de la beauté.

Écrire et composer en préservant le caractère réel de l’action de cirque, même la plus précise.
Conserver cet état de présence, de nudité, d’acuité propre à la piste de cirque.

« Le concret est la condition du merveilleux » »

-Alexandre Fray, 2016

+ Info: www.unlouppourlhomme.com/rare-birds/